J’ai testé le restaurant Hiramatsu

Au 52 Rue de Longchamp se cache une équipe 100% nippone, dirigée d’une main de maître par le Chef Hiroyuki Hiramatsu. Passionné par notre culture et notre gastronomie, ce Chef Japonais revisite et apporte un raffinement singulier aux grands classiques de la cuisine française.

restaurant-hiramatsu
Crédits: Hiramatsu, TripAdvisor


Le Chef
Hiroyuki Hiramatsu n’est pas seulement un Chef talentueux, c’est aussi un entrepreneur avisé à la tête d’un groupe doté de 21 restaurants et un ambassadeur de la cuisine française au Japon.

Il aura fallu attendre 20 ans pour que Hiroyuki Hiramatsu se décide à ouvrir son premier restaurant en France, dans le quartier de l’Ile Saint Louis, après en avoir lancé une quinzaine au Japon depuis 1981. Pourquoi ? Parce que «les conditions de travail au Japon sont bien plus favorables au développement de l’activité». En 2004, l’ancien Faugeron cède sa place au nouveau Hiramatsu, à proximité du Trocadéro. Le Chef y voit l’opportunité d’en faire un «laboratoire» d’inspiration dans lequel il peut se ressourcer, imaginer de nouvelles textures, des associations de saveurs originales mais également transmettre son savoir et former ses équipes. La créativité à Paris et le business au Japon !

chef-hiramatsu
Crédits: Hiramatsu

Depuis une dizaine d’années, il s’est d’ailleurs donné pour mission de « faire le pont entre la France et le Japon » pour les grands Chefs français. Désormais, il est donc possible de se rendre à la Brasserie Paul Bocuse à Nagoya, à L’Auberge de l’Ill de Marc Haeberlin à Tokyo ou au restaurant Sens & Saveurs des Frères Pourcel, également à Tokyo. Une stratégie gagnante qui a permis à ce Chef d’atteindre les étoiles (1 étoile au Guide Michelin pour le restaurant Hiramatsu en France comme au Japon) mais également de réaliser près de 70 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2012.

L’ambiance
Difficile d’imaginer que derrière cette devanture se cache une pépite de la gastronomie ! Le cadre est épuré, sobre, minimaliste et raffiné. Il y a un fort contraste entre le style art déco avec les pièces en cristal Baccarat, les couleurs chaudes des boiseries et la blancheur du linge de table. Le service est discret et efficace. Le silence règne dans cette salle, qui a pourtant une capacité d’accueil de 50 personnes. Une mise en scène aussi surprenante qu’audacieuse qui a un unique but : laisser les convives se concentrer sur le repas tel un concerto culinaire !

ambiance-hiramatsu
Crédits: Hiramatsu

On note également la présence d’une porte mystérieuse qui donne sur un salon privatisable pouvant accueillir une trentaine de personnes.

Sa cuisine
On retrouve les plus beaux produits de la gastronomie française : truffe blanche, Saint Jacques, foie gras, agneau de lait, lièvre…avec une pointe d’exotisme et la rigueur Japonaise.

Le Chef propose un menu unique : amuse-bouche + entrée + plat + dessert + mignardises à 48€ pour le déjeuner et amuse-bouche + 3 entrées + 3 plats + 3 desserts + mignardises à 115€ pour le dîner. Le menu change chaque mois au gré du marché.

Amuse bouche – Crème de potimarron, glace à la truffe blanche

creme-de-potimarron-glace-truffe-blanche
Crédits: Glawdys Roméo

Découverte de nouvelles saveurs à chaque bouchée, subtil contraste entre le chaud/froid et le sucré/salé. Juste incroyable !

L’entrée – Risotto de safran façon paëlla, coquilles Saint-Jacques et seiche

risotto-safran
Crédits: Glawdys Roméo

Maîtrise parfaite des cuissons pour ce risotto «surf & turf »

Le plat – Carré de veau rôti légumes oubliés, tartare de cèpes confits et son jus

carre-agneau
Crédits: Glawdys Roméo

Justesse de cuisson, crème de légumes onctueuse et cèpes confits fondants. Un beau contraste de textures pour ce plat d’une grande finesse

Le dessert – Millefeuille de pommes façon tatin, glace au caramel beurre salé et éclats sablés à la canelle

millefeuille-de-pommes
Crédits: Glawdys Roméo

Magnifique dressage du millefeuille de pommes. Un dessert léger, délicat, gourmand et savoureux

Le menu comprend également des gougères au fromage avant l’amuse-bouche ainsi que des truffes et macarons au chocolat «maison» en mignardises.

Mon avis
Le restaurant Hiramatsu propose une ode à la cuisine française à travers ce menu unique. On est emporté dès la dégustation de l’amuse-bouche et le temps semble être figé tout au long du repas. On ne se rend pas là-bas pour être vu mais pour découvrir le travail de recherche d’harmonie des saveurs, des textures ou la justesse des cuissons. Le Chef Hiramatsu nous donne une véritable leçon et nous montre, avec brio, comment associer le meilleur des cultures gastronomiques française et japonaise. Dommage, néanmoins, que ce Chef soit si discret et que ce restaurant n’est pas encore atteint, en France, la notoriété qu’il mérite.

Hiramatsu – 52, rue de Longchamp, 75116 Paris
01 56 81 08 80
www.hiramatsu.co.jp/fr/

Glawdys Roméo

Blooming Trend : L'Observatoire des tendances par Glawdys Roméo. Au-delà de l’analyse des tendances, je vous propose de partager mes coups de cœur, mes découvertes, mes expériences et mes bons plans.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.