Les 10 news stratégiques de la semaine

1. Google devient Alphabet

google-devient-alphabet

Google a créé la surprise en annonçant au monde entier qu’il devient Alphabet ! Plus précisément, l’entreprise a choisi de se réorganiser autour d’une société mère afin de « clarifier la gestion » de ses nombreuses activités qui vont du moteur de recherche à la recherche médicale. Fondé par Larry Page et Sergueï Brin, Alphabet sera en charge de la gestion de plusieurs filiales indépendantes les unes des autres : Google avec les activités liées à Internet (messagerie Gmail, publicité, moteur de recherche, commerce en ligne, YouTube, Android…), Nest (alarmes connectées), Calico (lutte contre les maladies et la vieillesse), Life Sciences (lentilles pour la gestion du diabète), Google Ventures et Google Capital (investissement) et X-Lab (drones, voitures connectées). Segueï Brin devient le Président d’Alphabet, Larry Page le Directeur Général et enfin Sundar Pichai est désormais à la tête de Google.

2. Rémy Martin lance une bouteille connectée anti-contrefaçon

La maison de Cognac Rémy Martin va lancer la première bouteille de spiritueux connectée dès l’automne prochain. Elaboré en partenariat avec la start-up belge Selinko, le bouchon de cette bouteille sera doté d’une puce de haute sécurité NFC. A l’aide d’une application dédiée, le consommateur pourra approcher son téléphone du bouchon pour s’assurer de l’authenticité de la bouteille de Cognac mais aussi recevoir des informations sur son contenu et son origine. Cette application proposera également un programme de fidélité aux consommateurs. Nommée « Rémy Martin Club Connected Bottle », elle sera exclusivement lancée en Chine, « pays où la contrefaçon est réelle et non-négligeable », a commenté Florence Puech, Directrice de la Communication Rémy Martin. Elle sera disponible dans les boîtes de nuit de trois grandes villes de Chine bien qu’une possible extension demeure à l’étude.

3. IKEA imagine la cuisine du futur

ikea-cuisine-du-futur
Crédits: IKEA

En partenariat avec l’agence de design britannique IDEO, le géant du meuble suédois a imaginé la cuisine du futur, à horizon 2025, qui révolutionne notre façon de cuisiner et de faire les courses. Cette cuisine, innovante et sensorielle, réinvente notre rapport à la nourriture tout en restant fidèle au mode de vie scandinave, cher à IKEA. Cette cuisine connectée a été conçue pour limiter le gaspillage et respecter l’environnement mais également pour mieux guider et conseiller les utilisateurs dans l’optimisation de leur façon de cuisiner. Elle se compose principalement d’un plan de travail en bois, qui fait aussi office de plaque de cuisson, quel que soit l’endroit de sa surface. Des bobines à induction permettent de chauffer la table sans la brûler grâce à une caméra reliée à un rétroprojecteur qui reconnait tous les aliments et leurs mouvements. Une sélection de recettes est proposée à l’utilisateur ainsi que des astuces pour préparer n’importe quel aliment. IKEA et IDEO ont également considéré que nous ne ferons plus les courses de la même manière d’ici 10 ans, d’où l’absence de réfrigérateur. En effet, cette cuisine propose des étagères et des contenants transparents auxquels sont intégrés un système de refroidissements consommant moins d’énergie et assurant une meilleur visibilité des denrées. Un autre élément de cette cuisine est destiné au recyclage, au compostage et à la réutilisation de l’eau pour mieux faciliter le tri sélectif.

4. Lagardère achète le groupe Paradies

lagardere-achete-paradies
Crédits: Lagardère

Lagardère vient d’annoncer l’acquisition du groupe Paradies, un exploitant de boutiques d’aéroports en Amérique du Nord, afin de créer une nouvelle entité au chiffre d’affaire d’environ 730 millions d’euros. Cette acquisition a été opérée via la filiale Lagardère Travel Retail, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 1.6 million d’euros au premier semestre 2015, auprès du fonds d’investissement Freeman Spogli & Co, l’actionnaire majoritaire, et de la famille Paradies. La transaction serait de 485 millions d’euros. Lagardère entend devenir le numéro 2 du commerce en aéroport, en Amérique du Nord, grâce à ce rachat. Le groupe affirme avoir identifié un fort potentiel de synergies de coûts qui serait générées dès la première année d’acquisition et pourraient atteindre jusqu’à 15 millions de dollars par an dès la quatrième année. L’entreprise Paradies, créée en 1960, est présente dans près de 76 aéroports et a enregistré un chiffre d’affaires de 471 millions d’euros au cours de l’exercice 2014-2015.

5. Dot imagine un bracelet connecté pour les malvoyants

Une start-up sud-coréenne a conçu un bracelet connecté dédié aux personnes malvoyantes, laissées de côté avec l’avènement du digital tactile. En effet, près de 285 millions de personnes sont malvoyantes dans le monde, dont 95% privées de lecture car apprendre le braille est une formation onéreuse. Face à cette injustice, l’entreprise a souhaité apporter une solution aux malvoyants. Baptisée Dot, ce bracelet leur permettra de lire l’heure, des messages, des mails…Elle proposera également un GPS ainsi qu’une alarme. Le bracelet connecté disposera d’une autonomie de 10h en fonctionnement et de 5 jours de veille. Connectée à un smartphone par Bluetooth, Dot intégrera un logiciel d’apprentissage de la lecture en braille. Elle devrait être commercialisée d’ici la fin de l’année, à un prix inférieur à 300€.

6. Wedzem : le premier site de mariage participatif

wedzem
Crédits: Wedzem

Emmanuelle Sanchez et Alexandre Guinefolleau, un jeune couple d’entrepreneurs, ont imaginé le premier site de mariage participatif : Wedzem. Lancé en 2014, ils ont souhaité proposer une solution aux 60% de français âgés de 25 à 34 ans qui renoncent à se marier pour des raisons financières. Pour les aider, le site remplace la liste de mariage traditionnelle pour une liste 2.0 où les invités peuvent financer le mariage de rêve de leurs proches. Robe & costumes, traiteur, photographe, DJ…. les futurs mariés sont libres de choisir les composants de cette liste de mariage digitale. Les invités sont, par la suite, contactés grâce au faire-part ou aux réseaux sociaux pour participer. A tout moment, le couple peut retirer les dons et les dépenser comme il le souhaite. En contrepartie, le site prend une rémunération de 4% sur l’ensemble de la cagnotte, correspondant aux frais bancaires et de gestion. Un espace personnel dédié au futur mariage propose également un blog accessible aux invités, où le couple peut partager son histoire ainsi que des informations pratiques relatives au jour J. Moins d’un an après sa création, près de 500 listes ont déjà été déposées permettant de financer entre 50% et 75% du budget du mariage des couples avec une mise moyenne d’environ 100€. On compte également plus de 5 000 professionnels référencés sur le site.

7. Deliveroo: le Uber de la restauration lève 70 millions d’euros

deliveroo
Crédits: Deliveroo

Lancé en 2013, Deliveroo est une entreprise britannique qui propose un service de livraison de repas à domicile  de restaurants qui ne disposent pas directement de cette offre. La société, implantée à Paris depuis 3 mois, vient de lever 70 millions d’euros auprès des fonds d’investissement européen Index Ventures, Greenoaks Capital, Accel Partners et Hoxton Ventures. Deliveroo compte près de 2 000 restaurants partenaires dont 250 en France. William Shu, le Co-fondateur de l’entreprise, affirme : «en moyenne, les restaurants travaillant avec nous augmentent leur chiffre d’affaires de 5 à 30 %». Comme Uber, Deliveroo ne salarie pas ses 1 200 livreurs, qui sont souvent auto-entrepreneurs ou étudiants. Après avoir passé commande, le temps de livraison est indiqué et l’on peut suivre en temps réel où se situe le livreur. Le montant minimum d’une commande est fixé par le restaurant mais il faut compter 15€ en moyenne, payable en ligne, tandis que le coût de la livraison est toujours de 2.50€.

8. Dior imagine son propre casque de réalité virtuelle

dior
Crédits: Dior

Dior a créé son propre casque de réalité virtuelle en partenariat avec DigitasLBi Labs France, grâce à une imprimante 3D. Baptisé « Dior Eyes », ce casque propose de découvrir les coulisses du dernier défilé de la marque ainsi que l’excellence du savoir-faire des artisans à travers une expérience ultra-immersive et dotée des dernières avancées technologiques. Ce casque offre une qualité d’image Haute Définition et un son holophonique intégré, qui permet une plongée en 3D dans les backstages de la maison Dior et avec la sensation d’une vision à 360° dans cet univers virtuel. La marque a choisi de proposer cette expérience dans une sélection internationale de boutiques. Cette démarche s’inscrit dans une volonté de la marque d’être le pionnier quant au rapport entre technologie et couture.

9. Le magazine ELLE Canada propose une expérience de réalité virtuelle à ses lecteurs

elle-canada
Crédits: PCP VR

La prochaine édition de Septembre du magazine « ELLE Canada » va offrir une expérience de réalité virtuelle à ses lecteurs, en partenariat avec la start-up PCP VR. Muni d’un casque de réalité virtuel, les lecteurs pourront découvrir les coulisses du shooting mettant en scène l’actrice allemande Diane Kruger à travers une vidéo exclusive, comme s’ils y étaient. « Les lecteurs auront l’impression d’être sur le shooting, comme un véritable Rédacteur en Chef », a commenté Noreen Flanagan qui dirige l’édition canadienne du magazine. Cette expérience de réalité virtuelle sera dévoilée lors du Festival International du Film de Toronto le 9 Septembre prochain.

10. « Independent Luxury » : un ouvrage dédié aux entreprises indépendantes du luxe

independent-luxury

Jonas Hoffman et Laurent Lecamp, respectivement professeur à Skema Business School et vice-président exécutif en charge des ventes de la marque horlogère Carl F. Bucherer, se sont associés pour écrire le premier ouvrage entièrement dédié aux entreprises de luxe indépendantes. Ce livre, écrit en anglais de 250 pages, a été imaginé de façon à pouvoir « aider les entrepreneurs du luxe indépendant à distinguer leur offre et ainsi faire face aux innombrables difficultés pour se faire une place face aux géants du luxe« , a déclaré Laurent Decamp. Ce livre se propose d’analyser les stratégies d’innovation mises en place par une trentaine de marques de luxe indépendantes, dont la croissance peut être considérée comme exemplaire. A travers une synthèse de leurs observations, les deux auteurs ont élaboré un « manuel de survie » sous la forme d’un nouveau modèle stratégique, baptisé BA2RE® (Believing, Anticipating, Acting, Reaching, Enduring). Edité par Palgrave-Macmilla, « Independent Luxury » est disponible chez Amazon à 48€.

Glawdys Roméo

Blooming Trend : L'Observatoire des tendances par Glawdys Roméo. Au-delà de l’analyse des tendances, je vous propose de partager mes coups de cœur, mes découvertes, mes expériences et mes bons plans.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.